Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 15:11

Ils l'ont fait!

Le "tourne à droite" permettant aux vélos de tourner à droite sans s'arrêter au feu en cas de route dégagée a fait son apparition à Issy-les-Moulineaux.

Espérons que cette épidémie passe vite dans nos artères vanvéennes. Il est vrai que notre commune semble avoir développé les meilleurs anti-corps à l'apparition d'un plan de circulation concerté avec les usagers.

Preuve en est la lente transformation de la rue Sadi Carnot en zone de rencontre.

Est-ce la faute du maître d'oeuvre le docteur GPSO?

Extrait de "l'ordonnance":

Issy-les-Moulineaux a mis en place le tourne à droite vélos aux feux rouges.

4 carrefours sont déjà concernés mais rapidement, avant avril 2012, ils seront plus de 20.

La photo est au Carrefour avenue Cresson - bld Gallieni.

NDVRL: Libre au lecteur d'aller vérifier ...à vélo....nous sommes en mai!

-cid_AA125926-9E18-4716-A584-517926373D5E.jpg

Repost 0
Vanves en roue libre - dans Infos militantes
commenter cet article
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 15:04

Lu dans Libération.

 Selon une étude, si l’Europe circulait comme à Copenhague, on réduirait de 15% les émissions de CO2.

 

 

Pédaler doit muscler le cerveau. La preuve : la Fédération des cyclistes européens (FCE) s’est amusée à simuler l’apport de la bicyclette dans l’effort collectif visant à réduire les émissions de CO2 dans le domaine des transports. Et le résultat est assez logique : si on pédalait plus, on émettrait moins. Imparable.

 

D’ici à 2020, l’Union européenne s’est engagée à réduire ses émissions de CO2 de 20% par rapport au niveau de 1990, et de 80% en 2050. Evidemment, avec de tels objectifs, le secteur des transports sera grandement mis à contribution. Le but affiché dans ce domaine est de baisser nos émissions de 60% d’ici à 2050. Un vrai défi pour l’Homo automobilicus. C’était compter sans l’apport de la FCE qui a calculé que si chaque Européen pédalait comme les Danois, à savoir 2,6 km par jour, le vélo permettrait de réaliser un quart de cet objectif et de réduire de 15% les émissions du secteur. En un coup de braquet !

 

Calculette. Comment arrivent-ils à cette conclusion ? «En faisant l’analyse de cycle de vie des vélos, électriques ou pas, des bus…», explique Benoît Blondel, responsable de l’environnement et de la santé à la FCE. En avant pour la calculette à carbone. D’abord, il a fallu mesurer le bilan carbone de la fabrication et de l’usage d’une bicyclette. D’après la FCE, un vélo, composé d’acier, d’aluminium et de caoutchouc, roule en moyenne huit ans, à raison de 2 400 km par an, soit 6,5 km par jour. Bilan carbone : 5 grammes de CO2/km. L’analyse pousse ensuite la précision jusqu’à passer au crible le carburant du cycliste, à savoir son alimentation. Comme celui-ci donne de sa personne, il brûle 11 kilocalories de plus par kilomètre qu’un conducteur lambda. «Dès lors, comment intégrer le bilan carbone de ces calories additionnelles ?» interroge Blondel, véritable obsessionnel du gramme de CO2, qui a rédigé l’étude. Dans un régime alimentaire omnivore, la production d’une kilocalorie correspond à 1,44 gramme de CO2. Ainsi, «l’essence» du cycliste émet 16 g/CO2/km. Même calcul chez les usagers du vélo électrique, moins gourmands, dont l’effort émet 6 g/CO2/km. Par comparaison, le bilan carbone d’un automobiliste est bien plus polluant : 271 g/CO2/km en moyenne si l’on intègre le taux d’occupation du véhicule, son mode de conduite (en ville ou sur autoroute) et sa fabrication. Quant au bus, celui-ci émet 101 grammes de CO2/passager/km. A ce stade, on s’arrache les cheveux, mais on continue de pédaler.

 

Transport. D’après la FCE, la distance annuelle parcourue par les cyclistes européens est estimée à 94 milliards de kilomètres. Autant de kilomètres moins émetteurs que s’ils avaient été avalés en voiture. Mais si nous pédalions autant que les Danois, cela représenterait 490 milliards de kilomètres et cela «éviterait» l’émission de 63 à 142 millions de tonnes de CO2. Soit 12 à 26% du fameux objectif européen en matière de transport en 2050. «Améliorer les véhicules, les infrastructures, l’urbanisme… tout cela ne suffira pas, explique Benoît Blondel. Il faut basculer vers des modes de transport décarbonés : vélo, vélo électrique, vélo partagé, marche et transports collectifs. Tous ces modes de transport font vraiment la différence.»

 

http://www.liberation.fr/vous/01012378837-ah-si-on-pedalait-comme-les-danois

Repost 0
Vanves en roue libre - dans Infos militantes
commenter cet article
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 16:59

 

 

MDB invite tous ses adhérents et sympathisants à participer, à vélo, à la Green Ride qui s'inscrit dans le cadre du 7ème Forum International de la Météo (FIM)


- le samedi 23 octobre 2010 à Paris rassemblement à 11h00 place de l'Opéra (esplanade devant l'Opéra Garnier)
- départ à 11h30
- arrivée vers 11h50 sur le parvis de l'hôtel de ville où se tiennent les animations du forum de la météo

===========
POURQUOI ?
===========

Organisé par la Société Météorologique de France, le Forum International de la
Météo (FIM) se donne pour mission de rassembler le grand public, les
scientifiques et les médias autour d'une préoccupation commune, les
dérèglements climatiques et leurs impacts sur l'environnement, avec pour
objectif d'informer le public sur les conséquences des changements climatiques
et de le sensibiliser à l'urgence et à la nécessité de modifier les
comportements afin de préserver la planète.

La Green Ride (balade verte) se veut l'évènement symbolique et médiatique du
FIM. Elle rassemblera à vélo les présentateurs des bulletins météo du monde
entier et des personnalités du monde politique et culturel autour de Maud
Fontenoy, autour d'un message simple : si de temps en temps, chacun utilisait
des moyens de transports peu gourmands en énergie, cela contribuerait
notablement à la diminution des émissions de CO2.

MDB adhère à cette initiative et souhaite être visible lors de cet évènement
pour rappeler que l'action médiatique doit être relayée dans l'action
quotidienne des associations cyclistes telles que la nôtre pour améliorer les
conditions de circulation à vélo dans les villes.

Aussi nous vous appelons à vous rassembler dès 11 heures devant l'opéra autour
de la bannière MDB, et être le plus visible possible en portant par exemple le
gilet haute visibilité "MDB" (en vente à la boutique).

Suivant le mot d'ordre de la Green Ride, le texte de la bannière MDB sera :
"Mieux se déplacer. à bicyclette
pour lutter contre le dérèglement climatique"

détails à suivre sur le site : www.mdb-idf.org/spip/spip.php?article680

Venez nombreux !

Image.gif

Repost 0
Vanves en roue libre - dans Infos militantes
commenter cet article
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 20:12
         A Sceaux, à partir du 7 décembre, les cyclistes pourront circuler à double-sens dans toutes les voies communales à sens unique.
Depuis le 30 juillet 2008, conformément aux orientations de la ville de Sceaux en faveur des circulations douces et du partage de l’espace public, le code de la route a évolué.
         Le décret  2008-754 du code de la route crée la « zone de rencontre » à laquelle les Scéens sont désormais familiarisés. Il introduit un principe de prudence (article R412-6) selon lequel « le conducteur doit à tout moment, adopter un comportement prudent et respectueux envers les autres usagers des voies ouvertes à la circulation. Il doit notamment faire preuve d’une prudence accrue à l’égard des usagers les plus vulnérables. ».

            Enfin, il généralise et rend obligatoire le double sens cyclable dans les rues à sens unique des zones de rencontre et des zones 30 à compter de l’été 2010. Pour se conformer à la loi, Sceaux met en place de nouveaux panneaux et des marquages au sol signalant l’autorisation pour les cyclistes de circuler dans les deux sens dans toutes les voies communales à sens automobile unique.

            Déjà expérimenté dans de nombreuses villes, le double sens cycliste s’inscrit dans la démarche entreprise par la Ville pour plus de sécurité et de convivialité et fera de Sceaux à partir du 7 décembre 2009, une ville véritablement cyclable.

           La police municipale, sensibilisée, jouera son rôle de prévention vis-à-vis des cyclistes comme des automobilistes.

Également, ce dispositif va permettre de réduire les trajets des cyclistes en leur évitant les détours empruntés par les automobilistes, ce qui devrait également les dissuader d’emprunter les trottoirs au détriment de la sécurité des piétons, comme ils peuvent en être tentés actuellement. Pour rappel, seuls les enfants jusqu’à l’âge de 8 ans ont l’autorisation de circuler à vélo sur les trottoirs dans un but d’apprentissage.
Pour en savoir plus, le site de la ville de Sceaux

A quand la même volonté politique à Vanves ?

Repost 0
Vanves en roue libre - dans Infos militantes
commenter cet article
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 12:35

Voici le dossier que nous avons exposé à monsieur Gauducheau maire de Vanves afin d'inciter à une politique volontariste en faveur des déplacements vélo à Vanves.




Vanves s’apprête à accueillir Vélib’

Une bonne nouvelle pour tous les défenseurs des circulations douces.

 

 

 

 

 

Mais quels aménagements ?

Hormis la montée de la montée de la rue Fratacci, aucune piste cyclable ne semble prévue pour compléter le maillage vanvéen actuellement réduit à une bande peinte en bas de la rue de la Paix et le couloir partagé avec le bus dans la descente du Boulevard du Lycée.

Ces aménagements ainsi que les sas au niveau des feux tricolores constituent un début encourageant mais ne sont pas à la mesure des besoins présents et à venir.

Le confort de vie et la sécurité pourraient être largement améliorés.

 

Quelles possibilités de jonction avec la coulée verte et les pistes cyclables de nos proches voisins ?

Quelle cohérence ?

 

De nombreux vanvéens de tous âges utilisent déjà le vélo pour se déplacer ou pour le loisir.

De plus, comme il est indiqué dans l’interview d’Olivier Chrétien dans le Vanves infos d’avril 2009 : la création d’un service Vélib’ accroît la circulation de vélos personnels et Vélib’ de façon significative, tandis que le pourcentage d’accidents cyclistes augmente deux fois moins.

Nous pouvons nous attendre à un développement important de la circulation cycliste dans Vanves et les villes limitrophes.

L’occasion se présente donc d’accompagner, voire de valoriser cette évolution, au bénéfice de la population, du développement durable et de l’image de la Ville de Vanves.

 

L’impact économique pourrait ne pas être négligeable en terme de commerce local puisque deux vendeurs-réparateurs de cycles sont situés sur le territoire de la commune.

De nombreuses études montrent que la multiplication des bicyclettes apaise la circulation automobile, accroissant ainsi la sécurité de tous.

 

Retour en arrière : Question posée lors du conseil municipal du 12 novembre 08

 

Politique cyclable de la Ville de Vanves


Alors que 7 stations vélib’ vont être bientôt installées dans la ville on ne compte toujours à Vanves que 150 m d’aménagement cyclable, occupé la plupart du temps par du stationnement illicite. L’accueil de vélib’ « offerts par la ville de Paris » pour plébiscité qu’il soit ne peut pas constituer une politique cyclable. Votre programme électoral annonçait la mise en zone 30 de la totalité de la ville. Cette mesure a d’autant plus d’intérêt aujourd’hui qu’un décret du 30 juillet dernier institue comme règle dans ces zones  l’autorisation de la circulation des cyclistes à contresens dans les rues en sens unique. Peu gourmande en crédits et dépendant essentiellement de la volonté du maire qui est investi du pouvoir de police de circulation, cette mesure serait un premier signe encourageant d’une politique cyclable en attendant un schéma directeur des aménagements établi en concertation avec les associations comme s’y est engagé votre voisine d’Issy-les-Moulineaux. Nous vous demandons comment la municipalité compte s’organiser pour  répondre aux  injonctions de ce décret et poser les bases de cette politique cyclable que les vanvéens attendent.


Réponse de Monsieur Lacomère, maire-adjoint à la sécurité et à la circulation (réponse donnée lors du Conseil municipal du 12 novembre 2008)

S'agissant de la mise en œuvre d'une politique cyclable, chacun peut comprendre que l'échelon le plus pertinent n'est pas le niveau communal, mais que la cohérence des aménagements et la création d'un véritable réseau se situent à l'échelon intercommunal.

C'est à ce titre que la Communauté d'Agglomération Arc de Seine exerce la compétence de développement de la politique cyclable et travaille depuis plusieurs mois à la mise en place du Schéma Directeur d'ensemble sur les 2 communes de l'agglomération*. Un diagnostic des aménagements existants a été rendu en juin dernier et sert actuellement de base à la consultation visant à désigner un bureau d'études chargé de réaliser le futur Schéma Directeur. En parallèle de ce travail global sur un schéma cohérent, la CA va signer la convention VELIB' avec la Ville de Paris et disposera effectivement de 7 stations sur son territoire. La Commune de Vanves complétera cette politique communautaire par des mesures volontaristes* s'agissant de la mise en place de Zones 30 et nous nous réjouissons de l'intérêt que vous manifestez à cet égard. Comme nous l'avons déjà annoncé, l'objectif est d'étendre cette réglementation à l'ensemble des voies  de la commune afin de renforcer la sécurité et de rééquilibrer l'usage de la voie publique en faveur d'autres catégories d'usagers, tels que les piétons et les cyclistes.

Cette politique s'accompagnera de la mise en place de systèmes de contrôle de la vitesse dont nous discutons la mise en place avec l'Etat.

Tout comme le choix en matière de stationnement payant, la politique des Zones 30 s'accompagnera d'une très large concertation préalable au niveau du Comité Consultatif* et des différents Conseils de Quartier.

Lorsque la mise en place de ces Zones 30 sera effective, il conviendra d'appliquer toute la réglementation annexe au sujet de ces voies et notamment les nouvelles règles concernant la circulation cycliste *

Il y a là une cohérence évidente avec l'objectif d'un meilleur partage de la voirie, tel que nous l'évoquions précédemment.

*Souligné par nous, « Vanves en roue libre »

Ainsi, « Vanves en roue libre », présente au Comité Consultatif se veut force de proposition et complète sa lettre remise à monsieur le maire de Vanves par un dossier constitué d’un plan de circulation intégrant Zones 30 voire une Zone de rencontre (quartier Saint Rémi) et double- sens vélos.

Merci d’étudier nos propositions pour une politique volontariste c-à-d :

 

 1)  Pour les grands axes de traversée  réaliser des aménagements cyclables protégés (bandes ou pistes). Créer un aménagement permettant de relier la piste à double sens prévue par Paris sur les rues Louis Vicat et Adolphe Pinard pour rejoindre la coulée verte.

Création d'un anneau à double sens cyclable autour du rond point de l’insurrection (pris sur l'espace roulable actuel très largement dimensionné.)Compléter par exemple  l'aménagement de la RD 50 prévu dans le cadre du Mobilien par des aménagements sur le boulevard du Lycée, et l'avenue Laval.

Réexaminer le plan de circulation de la rue Marcheron et de l'avenue de la république (mises à contresens avec pistes cyclables à contresens)

 

  

 2)  Appliquer sur toute la commune au plus tôt l’article L 411-1 du code de la route au 30/11/2008 vous donnant monsieur le maire la possibilité, par arrêté motivé d’instituer le principe de généralisation du double-sens cyclable dans les zones 30 et les zones de rencontre.

 

3) De compléter ou de créer l’équipement stationnement vélo arceaux…) 

(actuellement  23 places pour tous 2 roues) avec un mobilier urbain adapté (trombone, barrières, arceaux…) aux endroits suivants:

 

Mairie

Champion

Lycée Michelet

Théâtre

Intermarché

Audiens

Entrées du Parc Pic

 

 

4)  Noter la nécessité du double-sens cyclable  rue Marie Besseyre  prolongé sur l'avenue Laval par un aménagement permettant aux lycéens de Malakoff et  des hauts de Vanves de se rendre au plus court au lycée Michelet   (point en lien avec l'itinéraire Paris Clamart décrit ci après)

 

5) D’étudier la possibilité d’une entente intercommunale pour créer un itinéraire malin partant de la coulée verte  au niveau de la rue E. Laval et longeant le chemin de fer côté é Malakoff et débouchant sur Clamart (possibilité de rejoindre Vanves via les passerelles.).

 

 

A ces demandes, nous ajouterons :

 

-L’autorisation de faire une bourse aux vélos début septembre dans le cadre de la braderie de Vanves.

 

-La demande d’un espace propice à accueillir un « vélo-école » pour adultes

(Une allée du parc Pic et un circuit autour de la pièce d’eau, exceptionnellement réservée pour cet usage une fois par semaine ou quinzaine.).

 

-L’aide et la reconnaissance de la ville pour la Grande Convergence 2009

 

-La mise à disposition d’un local adapté pour créer un atelier réparation solidaire.

 


 

Merci de votre bienveillante attention.

 

Vanves en Roue Libre

Antenne MDB

Repost 0
Vanves en roue libre - dans Infos militantes
commenter cet article

Présentation

  • : vanvesenrouelibre
  • : Blog associatif pour la promotion du vélo en ville....et dans la vie!
  • Contact

Recherche