Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 16:50
Promenade en bord de Seine
Promenade en bord de Seine
Promenade en bord de Seine
Promenade en bord de Seine
Promenade en bord de Seine
Promenade en bord de Seine
Promenade en bord de Seine
Promenade en bord de Seine
Promenade en bord de Seine
Promenade en bord de Seine
Promenade en bord de Seine
Promenade en bord de Seine
Promenade en bord de Seine

C'était dit, on l'a fait!

En bonne compagnie, après petit échauffement d'une heure dans notre cour d'école préférée, nous sommes parti pour un pique-nique improvisé aux anciens entrepôts de Bercy, via les quais de Seine.

Un parcours ponctué par les monuments parisiens!

Bonne humeur générale pique-nique rhum merci Marie-Ange!

;-)))) Mulligan

 

Jolie balade touristique dans Paris, sous un beau soleil.
Nous avons profité des quais et notamment de la partie coupée à la circulation des voitures. Mention spéciale pour le passage sous le tunnel des Tuileries : c'était assez surréaliste et grisant de traverser ce tunnel, uniquement ouvert aux vélos, piétons et rollers le dimanche.
Pause pique-nique conviviale dans le parc de Bercy, puis retour à Vanves.
Un grand merci à Dominique, Martine et Mounir pour ce bel après-midi.
A refaire rapidement !!!
 
Chrystelle

Cette ballade marquait mes six mois dans l'association (à un jour près). Un bon moyen de fêter ça et de constater le chemin parcouru : ni panne mécanique (merci Dominique et son atelier réparation), ni peur des voitures. Merci à tous, et en particulier à Martine, Chrystelle, Dominique et Mounir, pour cette ballade très riche en découvertes et son pique-nique convivial !

Dites, Mounir, on va où après ?

P.S : chère Mme Hidalgo, où en est le dépavage de Paris ?

Alix
 

Repost 0
Mulligan et Chrystelle - dans Balades
commenter cet article
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 16:04

   Dimanche 9h30, la vélo-école ouvre plus tôt, en effet, certains élèves ont décidé de se lancer à l’eau en participant au flot annuel de la Grande Convergence.

     C’est,  avec la grande balade MDB,  l'épreuve initiatique ultime garante d’un engagement total au service de la cause du vélo en ville.

 

La reconnaissance du statut de cycliste urbain et urbain! Urbi et Orbi!

 

Cette année, RV changé : le square de l’Insurrection plus revendicatif que celui du Metro-boulot-Plateau…..

 

Nous nous comptâmes 39 au départ à 10h30 (11 malakofiotts et donc 28 vanvéens) selon la source Quentin P.

 

Descente de la rue Frattacci puis Bd du lycée, tout droit chez les  Frères? Voisins  isséens et arrêt carrefour Rouget de Lisle pour un  re-départ à 11h10, Clamart en retard nous rattrapera à la mairie de Boulogne.

Puis nous intégrons la branche de Versailles vers la porte de Saint Cloud et c’est parti pour un non-stop jusqu’au Louvre puis les Invalides; le cortège compte alors plusieurs centaines de cyclistes colorés.

 

De très nombreux cyclistes ont répondu présents parfois en famille ou entre amis.

 

Je remarque les visages des responsables d’antennes MDB réjouis du succès. Nous attendons les chiffres officiels selon la police ….et selon Quentin P. (moi je dirai très beaucoup !).

Bravo aux participants et pantes qui ont osé affronter les pentes du bitume parisien (lien album). CONVERGENCE-2012 

Repost 0
Vanves en roue libre - dans Balades
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 19:43

Epopée d’une vélociste novice en ville 

Ce mercredi 24 octobre, je dois être à 14h à porte Dorée, dans le 12ème arrondissement. Cela me travaille depuis plusieurs jours car envie d’y aller en vélo ! Depuis que j’ai goûté aux joies du vélo en ville, je n’arrive plus à prendre le bus ou le métro…

Puis le parcours est sympathique, me semble-t-il : les boulevards des maréchaux, avec leurs pistes cyclables ; je ne risque rien… enfin, c’est ce que je crois.

Equipée de mon gilet de sécurité, de mon feu arrière qui clignote, de mes pinces serre pantalon (je n’ai pas encore le casque, cela ne saurait tarder), j’enfourche ma bicyclette et hop, on y va ! La montée jusqu’à la Plaine (qui porte bien son nom, hein !) est trop difficile, même en manœuvrant les vitesses. Je m’arrête donc au beau milieu, et continue à pied. Mais il en faut plus pour me décourager ! Je poursuis donc à vélo, passe les portes : porte de Vanves, porte de Châtillon, porte d’Orléans (trop peur du gros carrefour que je fais à pied !)… ça se passe tranquillement, même si, entre les nombreuses descentes et montées, les pistes cyclables qui s’interrompent avec leurs rebords qui nous jouent des tours (bien failli tomber une fois !), le voyage n’est pas vraiment de tout repos. Je reste vigilante et ne roule pas trop vite.

Arrivée au milieu du 13ème arrondissement, catastrophe : la chaussée est en plein travaux, et quels travaux ! Il s’agit du prolongement de la ligne de tram : pas de piste cyclable, c’est à peine s’il y a un trottoir… je ne sais pas où cela se termine, je continue donc ma route à pied, en poussant tant bien que mal mon vélo, traversant de temps à autre pour pouvoir marcher plus à l’aise en fonction de l’état du (non-trottoir…) mais ces travaux se prolongent jusque dans le 12ème, à la porte de Charenton. C’est donc une belle trotte que je fais à pied avec mon vélo, au beau milieu du chantier et des ouvriers étonnés de ma présence. Avec mon gilet jaune fluorescent, ils se demandaient peut-être si je n’étais pas une manœuvre envoyée en renfort sur les lieux… ;-)

Il est 14h25 quand j’arrive à porte Dorée, bien en retard pour écouter ma conférence. J’avais pourtant prévu large me semblait-il, 50 minutes, mais c’était sans compter sur ces fichus travaux.

A peine arrivée à la conférence, je songe déjà au retour. Hors de question que je repasse par les maréchaux ! Pas le choix : je vais devoir passer par la ville. Cela est à la fois stressant et grisant !...

Un coup d’œil sur mon plan de Paris qui ne me quitte pas depuis que je prends le vélo : le plus simple est de récupérer l’avenue Daumesnil, puis à gauche, toujours tout droit, rue Tolbiac, rue d’Alésia, rue de Vouillé et enfin rue de la Convention.

L’heure du départ a sonné, c’est parti, et joyeusement ! Et, grande fierté, je ne vais pas descendre du vélo jusqu’à destination finale ! il est pourtant 17h30, heure à laquelle le trafic ne désemplit pas sur nos routes parisiennes. Tous les conseils lus et entendus me reviennent alors en tête : attention aux portières des voitures à droite, garder environ 1m d’espace… prendre sa place sur la chaussée – j’ai autant ma place qu’un automobiliste !... bien regarder à gauche avant de tourner… avoir une conduite prévisible pour éviter tout danger… Conseils que je mets en pratique consciencieusement. Au feu, je me place tant bien que mal devant, pour être bien visible et, accessoirement, éviter les gaz des voitures au démarrage (surtout que je sens bien que c’est au démarrage de mon vélo que je fournis un gros effort musculaire, et que mon corps réclame donc une  plus forte consommation d’oxygène…).

Au niveau du métro Alésia, arrivée au feu avant le gros rond point où plusieurs avenues se croisent, trois ou quatre cyclistes sont à mes côtés. Cet énorme carrefour giratoire ne me fait pas si peur que ça, bizarrement. Les grands carrefours et ronds-points étaient pourtant, jusqu’à peu, ma hantise ! Le feu passe au vert : impression de me lancer dans la mêlée, en étant hyper attentive aux voitures venant de gauche. Je rejoins rapidement la rue d’Alésia, de l’autre côté. Victoire !! J’ai franchi le rond point !...

Le reste me semble bagatelle, désormais ! ;-) Comme je l’ai écrit, c’est sans quitter mon vélo que j’arrive à bon port, un peu fourbue, certes, douleurs aux cuisses, aux ligaments des genoux (plus de 2h de vélo, tout de même… avec de sacrées montées !! sans compter l’état des chaussées parisiennes, parfois vraiment lamentable) mais heureuse, heureuse ! ca y est, je le sens, vélo, tu ne me quitteras plus, fini, métro, bus et autres transports. C’est vrai, je l’avais lu, et je viens le confirmer, essayer le vélo, c’est l’adopter !

Quand je pense qu’il y a à peine deux mois, jamais je n’aurais osé faire du vélo seule en pleine ville…

 

Tout ce bavardage pour rendre hommage à notre vélo école et à ses très sympathiques moniteurs, car c’est bien grâce à eux, et aux balades dominicales que nous faisons en petit groupe, bien encadrés, que j’ai pu prendre confiance en moi et me débarrasser de cette peur de la chaussée et des « méchantes » voitures. En revenant de la vélo école le dimanche, je n’avais plus envie de quitter mon vélo, et c’est ainsi que je commençai, petit à petit, à aller au travail à bicyclette. J’encourage donc tous ceux qui, comme moi, ont peur du vélo en ville, à rejoindre une vélo école pour apprendre à apprivoiser cet espace peu attirant qu’est la chaussée urbaine. Nous autres cyclistes, y avons tout à fait notre place, à nous de la prendre et de la reprendre, de nous imposer (avec zen attitude of course), de faire des émules… C’est sain pour le corps et l’esprit (en rentrant de ma longue  virée, j’étais dans un état d’euphorie !), c’est écolo, c’est silencieux… me voilà devenue cycliste militante convaincue !

 

Bref… il va falloir que je me trouve rapidement un autre trajet, moi !

 Ourida

Repost 0
Vanves en roue libre - dans Balades
commenter cet article
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 19:54

 

               C’était juste après la séance de vélo-école ce dimanche 23 septembre : petite balade sous un soleil timide en direction du bois de Boulogne.

 

                  On s’est laissé glisser depuis la porte de la plaine jusqu’au pont du Garigliano sur une bande cyclable bien dégagée. Puis tout droit jusqu’à la porte Molitor et à gauche le long de « Rolland-Garros ».

 

 

 

                    Entrés dans le bois pour un déjeuner sur le gazon du Pré Catelan , pelouse réservée par Adriana.

 

 

A la carte: « canard sauvage plaqué façon Evelyne » et « crumbble à la châtaigne ».DSCN1219.jpg

 

Après ce déjeuner champêtre, visite aux Serres d’Auteuil.

 

 

             Un endroit surprenant, un lieu remarquable, havre vert et verre, menacé par l’extension de « Rolland-Garros ».

 

 

                                                                             Une jolie balade facile et conviviale.

 

 

 

PS : Si comme moi vous avez été sensible aux charmes des Serres, vous pouvez signer la pétition en ligne pour leur protection ; en effet, contrairement à ce que je pensais, la lutte continu car la menace tennistique persiste malgré des possibilités d’extension vers le périph’….

 

DSCN1221.jpg

D'autres photos dans l'album balades

Repost 0
Vanves en roue libre - dans Balades
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 19:54

Notre Dame à 7h, nous sommes attendus par un nombre  conséquent de cyclistes,,,,, En route ; le nord de Paris , les pas couchés qui trainent encore savates ; St Denis, les bidons villes , les bords de Seine, les petites maisons de banlieue ; ça défile,,,,,,chacun a son allure Argenteuil, Cormeilles, en ayant pris au passage des nouveaux qui attendaient à un lieu de rendez vous, le nombre est important,  peut-être 200 participants ?   C'est le début de la route Paris Londres, certains iront jusqu'à Londres, ils se reconnaissent à leur vélo chargé, d'autres jusqu'à Gisors, d'autres jusqu'au château de Théméricourt, d'autres s'arrèteront avant ; il faut dire que le temps n'est pas avec nous : il pleut, il pleut, il pleut, même si on aime le vélo........dommage, les petits chemins de terre sont glissants et la jolie campagne aurait mérité d'être ensoleillée et les cyclistes pas trempés, Herblay, Conflans Ste Honorine, Cergy Haut, Vauréal, Vigny, Théméricourt, la route est belle, une route de vacances,,,,,,,,Arrivés au chateau de Théméricourt,(à 67 kms de N Dame)pour piquer niquer,  nous sommes très bien accueillis par les élus qui" baptisent  "  la plaque Paris Londres, encore 432kms pour arriver "à " la capitale anglaise . Le pique nique terminé (heureusement ss un calicot) , les plus téméraires des Vanvéens iront jusqu'à Gisors: Catherine, Mounir, Pierre T et  Christine; Dominique, Adriana (admirable) et moi , irons prendre le train à Santeuil (à 8 kms du château ) pour la gare St Lazare avec d'autres participants, il pleut des cordes ; nous dégoulinons, mais c'est un dimanche magnifique qui se termine,,, Evelyne


Repost 0
Vanves en roue libre - dans Balades
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 09:05

 

 

Cette nouvelle édition de la convergence restera dans les mémoires et dans les jambes des courageux ex-débutants de la vélo-école.

Pari réussi !

C'était pourtant une gageure que d'aller faire la nique aux autos à Paris.

Surtout que l'équipée débutait par l'ascension du col de Clamart!

La municipalité avait installé un petit stand avec friandises rhoboratives....merci au service animation qui nous évita l'inanition!

Un petit coucou des élus et c'est le départ, avec les amis malakoffiots et parisiens qui nous avaient rejoints (nous étions 35 au départ selon la police).

Après l'assaut lancé vers la mairie de Clamart, où nous attendaient des dérailleurs clamartois, nous sommes doucement descendu vers Issy-les-Moulineaux et Boulogne pour gonfler le cortège imposant venu de Versailles.

Le reste n'est que pavé parisien, klaxons en folie, contacts chaleureux avec automobilistes patients et admiratifs, piétons curieux et touristes photographes réjouis.

Une belle balade quoi! Même la pluie s'est arrêtée devant nous!

DSCN0015-copie-1.jpg

Bravo!

 

CONVERGENCE-2012 CONVERGENCE-2012  pour voir les photos dans l'album

Repost 0
Vanves en roue libre - dans Balades
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 08:45

Délicieuse sortie à Sceaux

Sans souci

Sous ciel bleu cyan

 Dimanche 23 octobre...

 

Avec un soleil printanier, les ex-débutants de la vélo-école ont pris rendez-vous pour une « balade pique-nique ».

Une portion de la coulée verte nous amène de Vanves à Sceaux via Malakoff, Chatillon et Fontenay…..Tout rose !

 

L’étape comprend quelques cols hors catégorie, mais l’entraînement dominical et régulier du peloton évite les abandons.

Arrivés vers 12h30 sur la pelouse du Parc de Sceaux, pique-nique improvisé en bordure du Grand Canal, Apollon n’arrête toujours pas son char et la température nous fait prendre des poses de lézards à côté de nos vélos encore fumants.

 

Surprise, à l’horizon la silhouette d’Evelyne. Elle vient renforcer la troupe diminuée des deux chercheurs de guinguette partis déjà depuis une bonne demie heure (merci Dom !).

 

Tout juste sortie de la mêlée finale, elle nous apporte le champagne pour fêter « The Match ».

 

Partage de soupe, dattes, taboulé, gâteaux, café et c’est le retour vers nos pénates :

Tour du grand canal, arrêt photo au bas des cascades, petit bonjour aux statuaires cervidés et nous voilà de nouveau sur la coulée direction Paris….

 

Arrivée 15h20 au local rue Cabourg, rendez-vous est pris dimanche 13 novembre pour de nouvelles aventures en « cyclopédiques ».

 

Sceaux-and-velo-066.jpg

 

@+  @vélo                                                                   Voir les photos dans l'album Sceaux 2

Repost 0
Vanves en roue libre - dans Balades
commenter cet article
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 12:50

Comment fut menée balade de Paris à Provins en la bienveillante garde de maistre Jacques...

 

         Oyez braves gens l’aventure incroyable qui mena notre équipée de Notre Dame jusques en la fière cité de  Provins en le plateau es Briard,  ce beau dimanche 13 juillet 2 mil cent….

 

Hors donc, dès potron-minet, Jacques B. et son fidèle escuyer Daniel dessus son destrier aux couleurs MDB bucsonnent le départ … le premier coup de pédale, le premier tour de roue vers l’aventure dominicale.

 

Jacques B. alias « Ti Bau 4 de Champagne », comte de son état au service du Roy, capitaine MDBien à la tête d’une caravane d’une quarantaine de commerçants colorés et trépidants, heureux de participer à ce « conduit de foire » annuel sortent de Paris par la porte Est, croisant les hommes du guet occupés à ramasser vestiges de la nuit en les bords de Seine.

Unknown000006.jpg

 

Dès le départ, maistre Jacques imprime un rythme soutenu, sur sa monture « Rossinante 650 ».

Pour cet « homme de faire » compagnon croisé de Saint Louis l’heure c’est leurre !

 

La peur de rencontrer en la forêt de Boissy quelques mécréants, maraudeurs prêts à rançonner nos braves bourgeois mercantiles, lui fait  lancer sa monture à une allure proche de 200 hectomètres à l’heure.

 

Une partie des commerçants, les yeux encore embués des excès de la veille, la monture mal préparée se voit rapidement distancée.

 

                                                                                                                       Daniel fidèle escuyer

 

 

          Un moment égaré en un bras marneux hérissé de résidences principalement en meulière caverneuse, ce groupe fut remis sur le droit chemin par maistre Benoît (le sage sortit de ses sacoches un parchemin cartographié signé Mercator Gerardus).

 

Rassemblement en l’auberge de la place à Boissy saint Léger apporta repos et nouveaux cyclo-pélerins-caravaniers.

 

    Consigne fut donnée de ne point traîner en route, car la grande forêt de « Gros Bois » nous allions traverser et celle-ci malgré les « missi dominici » du Roy , restait un haut lieu de forfaits et d’attaques de voleurs de tous poils bruns, blonds, châtains, auburn et même roux !

 

-« Point de crevaison, ni de déraillement, ni de halte pissotière en ces lieux glauques et humides ! » avait précisé le bouillant Daniel.

 

Dieu et les ceusses de là-haut nous ayant en leur bonne garde, nous sortîmes du Bois dit Gros pour emprunter la « Route des Roses » sans avoir fait de rencontres qui eussent forcé notre Capitaine le bon Jacques à faire usage de ses armes pour protéger nos marchandises convoyées vers la foire de Provins !

 

Le gars Phoebus  arrivé suffisamment haut dans le ciel pour penser à rentrer à la maison car il n’avait pas la permission de plus de minuit, nous fîmes halte en une clairière habitée pour un pique-nique improvisé.

Chacun partagea sa pitance avec le voisin, dans les fumées odorantes d’un banquet organisé par les autochtones membres d’une confrérie boulistique locale.

 

 

Unknown000022.jpg

Après une méridienne mais pas trop, faut arriver avant la nuit !

 

La caravane s’ébroua in velo, illico velo presto en direction du plateau briard.

Après maints développements subtils et divertissants, après avoir parcouru plus de cents cinq mil mètres voici nos héros parvenus sains et saufs tels des nyctobates sur leurs engins vélocipèdes sans turbines ni suspensions hydrauliques aux pieds des remparts de la Cité de Provins.

 

 

 

A peine le temps de ripailler en une auberge panoramique et les voilà vautrés sur les bancs de la sncf, le vélo à portée de mollet de retour Pardieu vers Notre Dame qui êtes aux cieux.

Adoncques nous partîmes 50 et notre colonne enfla jusqu’à 120 selon les chiffres de la police du prévôt.

Unknown000011.jpg

 

 

 

 

 

Grand merci au comte MDB Ti Bau 4 de Champagne et ses affidés

Pour en cette  briarde cité, sans grand malheur, nous avoir convoyés

L’an prochain, c’est sûr, à nouvelle balade cyclopédique

Parguienne ! Vanves en roue libre répondra  encore par ouic !

 

 

 

 

Maistre Jacques sur Rossinante 650

 

A Marie-Catherine, Pierre de Toulouse, Benjamin d’ailleurs

 

 Mounir de plus ailleurs encore.

 

Plus de photos ici Paris-Provins Paris-Provins

Repost 0
Vanves en roue libre - dans Balades
commenter cet article
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 16:35

 

 

Nous étions 19 au départ, record de participation pour cette balade en bord de Marne.

Belle balade il est vrai qui nous mena d’abord au bord de la Seine par la coulée verte et la rue de Rennes, le bd saint Germain et les quais fermés aux automobiles.

La Seine longée jusqu’à la Marne, puis Joinville le pont.

Remontée en direction de Bry, passer devant les guinguettes pour trouver le bac et rejoindre l’autre rive.

Mais hélasq!

Sacrifié le bac depuis octobre ! une affichette nous préviens de sa suppression…Dommage pour le pittoresque

 

Demi-tour en direction du pont de Champigny : nous longeons les rives de la Marne sur des voies aménagées jusqu’à Créteil et de nouveau Joinville le Pont.

Arrivée sur Paris, il est tentant de pousser par les quais jusqu’au pont du Garigliano pour rejoindre Issy puis Vanves.

 

Au total 65 km avec le soleil et la bonne humeur.

la-troupe.JPG

Repost 0
Vanves en roue libre - dans Balades
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 18:27

Après être passé le second ou dernier samedi de chaque mois au local associatif pour bricoler votre vélo avec l'assistance éclairée des bricoleurs de permanence, vous voilà prêts à affronter les .....quelques kilomètres des balades de VRL:

 

Dimanche 15 mai :

Boulogne-Parc de St Cloud-Haras de Jardy-Ville d’Avray

Environ 20 km

Facile

Départ 11h30 après la vélo-école.

Pique-nique dans le parc.

 

Jeudi 2 juin :

Boucle de la Marne

Pique-nique en bord de Marne

Environ 40 km

Assez facile

Départ 10h du local associatif rue Cabourg

 

Dimanche 5 juin :

La coulée verte au parc de Sceaux

20 km

Pique-nique dans le parc.

Facile

Départ 10h local associatif rue Cabourg

 

 

Rappel : Apporter de quoi réparer une éventuelle crevaison, une pompe et de la bonne humeur.

Merci de prévenir de votre participation !

Repost 0
Vanves en roue libre - dans Balades
commenter cet article

Présentation

  • : vanvesenrouelibre
  • : Blog associatif pour la promotion du vélo en ville....et dans la vie!
  • Contact

Recherche