Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 12:50

Comment fut menée balade de Paris à Provins en la bienveillante garde de maistre Jacques...

 

         Oyez braves gens l’aventure incroyable qui mena notre équipée de Notre Dame jusques en la fière cité de  Provins en le plateau es Briard,  ce beau dimanche 13 juillet 2 mil cent….

 

Hors donc, dès potron-minet, Jacques B. et son fidèle escuyer Daniel dessus son destrier aux couleurs MDB bucsonnent le départ … le premier coup de pédale, le premier tour de roue vers l’aventure dominicale.

 

Jacques B. alias « Ti Bau 4 de Champagne », comte de son état au service du Roy, capitaine MDBien à la tête d’une caravane d’une quarantaine de commerçants colorés et trépidants, heureux de participer à ce « conduit de foire » annuel sortent de Paris par la porte Est, croisant les hommes du guet occupés à ramasser vestiges de la nuit en les bords de Seine.

Unknown000006.jpg

 

Dès le départ, maistre Jacques imprime un rythme soutenu, sur sa monture « Rossinante 650 ».

Pour cet « homme de faire » compagnon croisé de Saint Louis l’heure c’est leurre !

 

La peur de rencontrer en la forêt de Boissy quelques mécréants, maraudeurs prêts à rançonner nos braves bourgeois mercantiles, lui fait  lancer sa monture à une allure proche de 200 hectomètres à l’heure.

 

Une partie des commerçants, les yeux encore embués des excès de la veille, la monture mal préparée se voit rapidement distancée.

 

                                                                                                                       Daniel fidèle escuyer

 

 

          Un moment égaré en un bras marneux hérissé de résidences principalement en meulière caverneuse, ce groupe fut remis sur le droit chemin par maistre Benoît (le sage sortit de ses sacoches un parchemin cartographié signé Mercator Gerardus).

 

Rassemblement en l’auberge de la place à Boissy saint Léger apporta repos et nouveaux cyclo-pélerins-caravaniers.

 

    Consigne fut donnée de ne point traîner en route, car la grande forêt de « Gros Bois » nous allions traverser et celle-ci malgré les « missi dominici » du Roy , restait un haut lieu de forfaits et d’attaques de voleurs de tous poils bruns, blonds, châtains, auburn et même roux !

 

-« Point de crevaison, ni de déraillement, ni de halte pissotière en ces lieux glauques et humides ! » avait précisé le bouillant Daniel.

 

Dieu et les ceusses de là-haut nous ayant en leur bonne garde, nous sortîmes du Bois dit Gros pour emprunter la « Route des Roses » sans avoir fait de rencontres qui eussent forcé notre Capitaine le bon Jacques à faire usage de ses armes pour protéger nos marchandises convoyées vers la foire de Provins !

 

Le gars Phoebus  arrivé suffisamment haut dans le ciel pour penser à rentrer à la maison car il n’avait pas la permission de plus de minuit, nous fîmes halte en une clairière habitée pour un pique-nique improvisé.

Chacun partagea sa pitance avec le voisin, dans les fumées odorantes d’un banquet organisé par les autochtones membres d’une confrérie boulistique locale.

 

 

Unknown000022.jpg

Après une méridienne mais pas trop, faut arriver avant la nuit !

 

La caravane s’ébroua in velo, illico velo presto en direction du plateau briard.

Après maints développements subtils et divertissants, après avoir parcouru plus de cents cinq mil mètres voici nos héros parvenus sains et saufs tels des nyctobates sur leurs engins vélocipèdes sans turbines ni suspensions hydrauliques aux pieds des remparts de la Cité de Provins.

 

 

 

A peine le temps de ripailler en une auberge panoramique et les voilà vautrés sur les bancs de la sncf, le vélo à portée de mollet de retour Pardieu vers Notre Dame qui êtes aux cieux.

Adoncques nous partîmes 50 et notre colonne enfla jusqu’à 120 selon les chiffres de la police du prévôt.

Unknown000011.jpg

 

 

 

 

 

Grand merci au comte MDB Ti Bau 4 de Champagne et ses affidés

Pour en cette  briarde cité, sans grand malheur, nous avoir convoyés

L’an prochain, c’est sûr, à nouvelle balade cyclopédique

Parguienne ! Vanves en roue libre répondra  encore par ouic !

 

 

 

 

Maistre Jacques sur Rossinante 650

 

A Marie-Catherine, Pierre de Toulouse, Benjamin d’ailleurs

 

 Mounir de plus ailleurs encore.

 

Plus de photos ici Paris-Provins Paris-Provins

Partager cet article

Repost 0
Vanves en roue libre - dans Balades
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : vanvesenrouelibre
  • : Blog associatif pour la promotion du vélo en ville....et dans la vie!
  • Contact

Recherche