Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 14:29
Lu dans 24h le 6 février

Issy - Sèvres - Meudon
Les riverains d’accord  pour rénover les quais

NEUF riverains de la D 7 sur dix seraient favorables à l’aménagement de cet axe qui longe la Seine, sur la portion située entre le pont de Sèvres et Paris.
C’est en tout cas la conclusion de l’enquête menée récemment par leconseil général auprès des habitants.
Un résultat qui ravit bien sûr les élusde la majorité, puisqu’il va dans lesens du projet départemental.
L’institut Ipsos a, à la demande du conseil général, ainsi interrogé par téléphone durant trois mois « 705 personnes, un échantillon représentatif du bassin de population », sur les communes d’Issy-les-Mouli-neaux, Meudon, Sèvres et Boulogne-Billancourt. Résultat : 91 % des riverains sondés sont d’accord pour que soient entrepris des travaux permettant de renforcer la sécurité et fluidifier le trafic sur ces voies excessivement passantes, particulièrement aux heures de pointe.

      Une majorité pour la 2 x 2 voiesPar ailleurs, 69 % des personnes in-terrogées se prononcent en faveurd’une route à deux files par sens de circulation pour les voitures avecune seule piste cyclable bidirectionnelle, et des feux au carrefour, c’est-à-dire le projet du conseil général, qui s’oppose à celui des défenseursde l’environnement, favorables, eux,à une deux fois une voie et demie jalonnée par des ronds-points. Enfin,87 % des sondés estiment que le projet réalisé aura des conséquences positives sur l’environnement et la qualité de vie.

Des résultats qui sont loin de satisfaire les membres du collectif d’associations de l’environnement opposé au projet du conseil général.

Sur le calendrier tout d’abord : « Ce sondage est rendu public alors que le bilan de la concertation engagée pendant l’automne n’a pas encore été dressé. Il ne le sera que fin mars »,explique l’un de ses membres. Sur la
méthode ensuite. « Les questions posées sont  fermées. Les gens n’ont pas le détail des deux projets leur permettant de se faire vraiment une idée » (lire ci-dessous). Le sondage d’Ipsos est vécu comme une simple
opération de communication par lesmilitants écologistes. Depuis des mois, les deux parties se livraient à
un débat ferme mais policé. Avec cesondage, la page semble tournée.
Olivier Bureau

« Cette méthode est décevante »
MICHEL RIOTTOT, du collectif Val de Seine Vert, opposé au projet du conseil général

      CE SONDAGE laisse un goût amer chez Michel Riottot, du collectif  Val de Seine Vert. « Denombreuses personnes n’étaient pas au courant de l’opération, pré-cise-t-il. Le sondeur a dû leur expliquer le projet et ses soi-disant avantages. Nous avons, nous, épluché les cahiers de concertation mis à disposition dans les mairies et les contributions laissées sur Internet :on en est certains, une majorité de riverains ne veut pas de la version
du conseil général ! »
   Les associations estiment que ce projet, avec une chaussée élargie, reviendrait à transformer les berges
en une véritable autoroute le long du fleuve. « Commander un sondage avant d’avoir tiré les enseignements de la concertation est une manière peu démocratique d’influencer les gens, dénonce Michel Riottot. Nous ne sommes pas virulents et restons ouverts au dialogue, mais cette méthode est… décevante.

Partager cet article

Repost 0
Vanves en roue libre - dans Infos générales
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : vanvesenrouelibre
  • : Blog associatif pour la promotion du vélo en ville....et dans la vie!
  • Contact

Recherche