Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 16:43

Freiburg un jour… Freiburg Toujours



A l’occasion d’un voyage organisé à l’intention d’élus pour  leur faire découvrir l’écoville, je me suis retrouvé avec mon fidèle Brompton plongé deux jours au paradis des cyclistes quotidiens.

Freiburg im Breisgau  200 000 habitants est située dans la plaine du Rhin au pied de la montagne noire en vis à vis de Colmar. Sa tradition écologiste est née du combat antinucléaire des années 70 qui s’est formé au départ à l’initiative de vignerons voulant préserver les qualités de leur vin. Depuis les écologistes ayant réussi à faire annuler le projet de centrale ont  voulu démontrer qu’on pouvait se passer du nucléaire. Emblématiques ses écoquartiers et sa politique de requalification énergétique du bâti font l’objet d’un véritable tourisme « vert ».


Sur  le plan vélo, on a tout dit ou presque de Freibourg : Ses pistes cyclables, son parking gardé à la gare… qui accompagnent naturellement une part modale de plus de 30% des déplacements. Aussi renverrai-je les lecteurs à de plus doctes documents sur le sujet. Mais je voudrais  donner le point de vue d’un cycliste attentif qui a suivi à vélo toute la visite de la ville organisée par  l’association locale de tourisme écolo alors que les autres participants se déplaçaient en tram (les TC sont le premier mode de déplacement).


L’effet est saisissant dès qu’on arrive car, certes on voit des cyclistes à toute heure et par tout temps (y compris par ce week-end pluvio-neigeux), mais on est rapidement impressionné par l’étendue des moyens de garer son vélo. Il y a des accroches vélos partout et lorsqu’ils sont insuffisants, des groupes de vélos appuyés sur leurs béquilles s’auto-organisent pour compléter l’offre.


Deuxième constat le vélo est chez lui partout. Sur les axes importants, avec des pistes ou des bandes, mais aussi en centre ville dans les aires piétonnes ou dans ce qui pourrait ressembler à des « aires piétonnes »  (encore que la rue centrale lui soit interdite en semaine aux heures d’ouverture des boutiques, à cause de l’affluence piétonne), jusque sur les voies du tram quand ce dernier partage la rue (Quelle horreur !) avec les autres usagers.


Les contresens sont légion. Et la pratique est tellement répandue que dans certaines avenues comportant une voie de tram au centre et une voie de circulation à sens unique de part et d’autre, les vélos sont autorisés à contresens … de chaque côté de l’avenue.


Autre élément intéressant : le jalonnement. Si le jalonnement pour les automobilistes est rare il n’en est pas de même du jalonnement cycliste, omniprésent qui permet de se retrouver facilement dans cette ville étendue.


Chaque immeuble a son propre stationnement. Dans l’écoquartier « Vauban » d’où la voiture est bannie (renvoyée à un grand parking central qui dispose également d’une station d’autopartage) on voit des parcs à vélo collectifs, souvent couverts et parfois fermés.


La couverture n’est pas un luxe car comment retrouver son vélo recouvert de 15 cm de neige au milieu d’un parking de 1000 vélos comme à la gare (plus de 3000 places) ?


Dans  ce monde cyclable les vélocistes sont évidemment nombreux et l’on y trouve même : des  distributeurs automatiques de chambres à air ! Grandiose non ?

Evidemment tout n’est pas parfait et on peut relever ainsi quelques discontinuités de jalonnement (pas très graves vu la densité du réseau) ainsi que des pistes sur trottoir (mais là encore le soin des continuités est grand et les vues à zéro ne sont pas un mythe).

Si la signalisation de direction est impressionnante, celle de police ne l’est pas moins et la rigueur germanique pousse parfois le bouchon assez loin   (voir photo) mais franchement ces défauts se font vite oublier tant le vélo est ici intégré comme un mode de déplacement normal.


Alors au moment où  Paris relance un schéma directeur et où les départements franciliens se dotent, à grands renforts de communication, de mirifiques « plans vélo », on a envie de crier très fort à tous nos élus : Faites un tour à Freibourg et vous verrez que  ce que vous imaginez de plus ambitieux n’est vraiment que l’ébauche du commencement de l’amorce d’une vraie politique cyclable. Et, pour parodier une pub célèbre, je conclurai ainsi:

Cyclistes vous en rêviez ? Freibourg l’a fait

                                                  .


Un distributeur automatique de chambre à air...épatant, non?

 
Cyclistes, cyclo, tram, piétons...une cohabitation plutôt heureuse!

Cette piste sur le trottoir aurait pu prendre la placedu stationnement...Il faudrait y retourner en semaine pour voir la cohabitation avec les piétons.
 
 
Vélos et piétons, ça marche et c'est signalé...
 
A chaque intersection ou presque, cette signalisation permet aux cyclistes de se repérer
 
Le vélo est partout
 

Partager cet article

Repost 0
Vanves en roue libre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : vanvesenrouelibre
  • : Blog associatif pour la promotion du vélo en ville....et dans la vie!
  • Contact

Recherche