Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 18:12

Un Plan Vélo pour les Hauts-de-Seine


Vendredi 10 octobre, Patrick Devedjian, président du Conseil général des Hauts-de-Seine, a proposé aux maires des Hauts-de-Seine réunis à l’Hôtel du Département à Nan-terre un plan départemental autour de la problématique du vélo dans les Hauts-de-Seine : « le plan vélo 92 ».


Articulé en quatre points, celui-ci a pour objectif de répondre et de promouvoir le développement de la pratique du vélo mais aussi de garantir une meilleure sécurité aux cyclistes.


Les quatre points :
1/ La sécurité des personnes
2/ La protection des biens avec « Vel’Abri 92 »
3/ Le développement des pistes cyclables sur la voirie départementale
4/ Le développement du vélo en libre-service (hors Vélib’).




Le contexte

En septembre 2007, à l’initiative de Patrick Devedjian, une concertation a été lancée par le Conseil général et l’association des maires des Hauts-de-Seine pour étudier « les conditions de développement de la pratique du vélo de mise en place d’un service de location de vélos urbains dans les communes qui le souhaiteraient ».


Le 2 janvier dernier, le tribunal administratif a, dans un premier temps, annulé l’extension de Velib’ à une trentaine de communes de la banlieue parisienne ; Une décision cassée par le Conseil d’État au mois de juillet dernier qui a relevé que cette extension était d’une portée limitée puisque réduite aux communes limitrophes ou très proches de Paris et comprises dans un rayon de 1,5 kilomètres de largeur…


Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Levallois, Malakoff, Montrouge, Neuilly-sur-Seine, Saint-Cloud, Sèvres, Puteaux, Suresnes et Vanves seront donc les seules communes des Hauts-de-Seine concernées par l’extension du réseau Vélib’.
Le projet de vélo en libre–service dans les Hauts-de-Seine est donc de facto vidé de ses zones denses, les seules pour lesquelles Velib’ soit vraiment adapté. La concertation a parallèlement démontré l’intérêt des communes pour d’autres systèmes de développement des vélos.




LE PLAN VELO 92, MODE D’EMPLOI


1/ LA SECURITE
Le département des Hauts-de-Seine est le plus densément peuplé après Paris. Or on sait qu’en France, 70 % des accidents corporels se produisent en milieu urbain.
Déjà fortement impliqué aux côtés de la Prévention routière, le Conseil général va intensifier ses campagnes d’information à destination des automobilistes sur le partage de la voirie.
Mais c’est surtout aux collégiens que s’adresse en priorité le volet « sécurité » du plan vélo départemental.


Des modules de formation à la sécurité routière axée sur la pratique du vélo seront mis en place dans les collèges.


Un brevet départemental du jeune cycliste sera délivré aux collégiens à l’issue de ces formations avec un gilet jaune de sécurité et un casque de protection.


2/ LA PROTECTION DES BIENS
L’un des principaux freins au développement de l’usage du vélo dans la vie quotidienne est la sécurité du matériel. Plus de 400 000 vélos sont ainsi volés en France chaque année et ces statistiques n’intègrent pas la dégradation volontaire des machines…
Les études sur le stationnement des vélos dans le département montrent un besoin urgent de lieux de stationnement identifiés, facilement accessibles, surveillés et abrités.
Vel’Abri 92


Le Conseil général propose donc de financer des abris à vélos fermés et sécurisés (surveillance vidéo). Ils pourraient être accessibles avec une carte Navigo ou de type Navigo elle-même. Ces garages à vélos, baptisés Vel’Abri 92, seraient implantés à proximité des gares, des zones commerçantes et des lieux de loisir. Leur capacité serait de 50 places par station. Une pre-mière phase prévoit la création de 100 à 300 stations. Le coût de chaque abri est estimé entre 70 000 et 80 000 €.


Le Conseil général va lancer une délégation de service public pour la mise en place et la gestion de ce dispositif.
Le financement en investissement sera assuré par le Département. En plus de la participation des usagers, une contribution au fonctionnement sera demandée aux communes.



3/ LE DEVELOPPEMENT DES PISTES CYCLABLES EST ACCELERE
Le Département a lancé en 2000 un « schéma de développement des circulations douces » proposant un réseau maillé desservant l’ensemble du territoire. Il s’agit d’un aménagement complexe, la voirie n’étant pas comparable aux grandes avenues parisiennes, qui nécessite de surcroît la pleine coopération des communes.


Au 31 décembre 2007, 75 kilomètres sont déjà réalisés sur la seule voirie départementale. Cent kilomètres supplémentaires sont déjà engagés ou à l’étude.
Pour atteindre cet objectif, le Département va doubler le montant des crédits pour la réalisation des pistes cyclables, qui sera porté de 1,5 millions à 3 millions d’€.
Des pistes cyclables sont ainsi prévues dans tous les grands projets d’aménagements lancés par le Conseil général. C’est ainsi le cas pour les projets, actuellement ouverts à la concertation, de la Vallée Rive Gauche et de la RD 920.


4/ LE DÉVELOPPEMENT DU LIBRE SERVICE
En dehors des villes desservies par Velib’, l’opportunité d’installer des vélos en libre-service mérite d’être étudiée au cas par cas. Si le relief n’est pas l’ami de ce type de dispositif, on peut, par exemple, envisager la mise à disposition de vélos électriques.
Le Conseil général propose donc aux communes qui en prendraient l’initiative, le co-financement de projets d’installation de vélos en libre-service.
L’assemblée départementale décidera du montant du co-financement accordé par le Département.





Partager cet article

Repost 0
Vanves en roue libre - dans Infos générales
commenter cet article

commentaires

corinne 26/11/2008 20:20

Je viens de faire la curieuse du côté des infos du départements (je voulais pouvoir agrandir la carte) et ma fois j'ai trouvé qu'il y avait là une mine d'infos et de documents pour lesquels il fallait du temps. Une bonne adresse que celle du conseil général des Hts de Seine.
.........-ement (Il faut que je retrouve ce très beau mot qui veut dire vélo ou cycle et que l'on peut adverbiser).

Présentation

  • : vanvesenrouelibre
  • : Blog associatif pour la promotion du vélo en ville....et dans la vie!
  • Contact

Recherche